La métiérite

La métiérite

métiérite

Changer la pratique pour diminuer les risques « …ils ne mourraient pas tous, mais tous étaient frappés… ». Ce cadre a deux spécificités :

  • les troubles plus particulièrement liés à l’exercice de la médecine générale. Certains éléments sont bien identifiés comme le risque de contracter un SIDA ou celui d’agression dans certains coins difficiles et ils font parfois la une des journaux. Il en est d’autres moins démonstratifs mais beaucoup plus largement répandus comme le stress qui altère la qualité de vie de plus d’un médecin.
  • l’attitude des médecins vis-à-vis de leur propre état de santé. La façon d’être du médecin face à ses propres troubles, l’interprétation qu’il en fait, l’usage de l’automédication, modifient les tableaux connus et compliquent leurs prises en charge.

Nous allons aborder ces différents aspects au décours de ce dossier :

  • reconnaître les affections qui guettent plus particulièrement les médecins dans leur exercice,
  • comprendre les causes, apprécier les conséquences,
  • prendre en charge, traiter la métiérite.

//

Laisser un commentaire

*