Les Omega 3 influencent-ils positivement notre cerveau ?

Les Omega 3 influencent-ils positivement notre cerveau ?

L’alimentation a une influence directe sur notre santé au quotidien. Bien manger agit sur le bien-être de notre corps on le sait maintenant, mais si cela allait même encore plus loin ?

Après avoir passé de nombreuses années à notamment étudier le rôle de l’alimentation sur le cerveau, Fernando Gómez-Pinilla, spécialiste en neurochirurgie, affirme que les aliments influent sur la santé du cerveau, ainsi que sur ses fonctions cognitives. Il s’est plus particulièrement intéressé au rôle des acides gras oméga 3, que l’on trouve dans les compléments alimentaires à base d’huile de poisson ou bien dans le poisson gras, les noix, la mâche, l’huile de lin, les graines, etc. Explications.

Le corps n’est pas capable de synthétiser les omégas 3

Malgré leur incroyable importance pour notre santé et notamment vis-à-vis de leur rôle dans la constitution de nos neurones, les acides gras essentiels omégas 3 ne peuvent être naturellement synthétisés par le corps humain. On ne peut donc les trouver et les assimiler que par le biais d’une alimentation équilibrée et variée à partir d’aliments riches en oméga 3 ou bien par la prise de compléments spécifiques, dont chaque fabricant de compléments alimentaires a le secret.

On trouve parmi les acides gras essentiels, 3 familles :

– les acide alpha-linoléniques (AAL), que l’on trouve essentiellement dans les aliments végétaux ;
– les acides eicosapentaénoïques (AEP) qui composent certains produits marins, comme les poissons gras (saumon, maquereau, sardine, etc.) et que l’on retrouve dans la composition des compléments alimentaires, comme les capsules à base d’huile de poisson ;
– les acides docosahexaénoïques (ADH) que l’on trouve également dans la composition de certains produits marins.

A quoi servent les omégas 3 dans notre organisme ?

Les acides gras essentiels Omégas 3 ont de nombreux bienfaits sur notre cerveau, que ce soit sur le plan de l’apprentissage, de la performance de la mémoire, de la prévention de la dépression ou bien encore de la dyslexie ou des troubles bipolaires.

En plus de réduire le stress oxydatif, leur principal atout est d’être capable de venir renforcer la plasticité des synapses. C’est-à-dire que grâce à eux les connexions des neurones sont facilitées et plus fluides.

De nombreuses études scientifiques ont également constaté les bienfaits des omégas 3 sur la tension artérielle, l’élasticité des vaisseaux, les plaquettes sanguines, etc.

Pour en savoir plus sur le sujet : Gómez-Pinilla et al. Brain foods: the effects of nutrients on brain function. Nature Reviews Neuroscience, 2008

Laisser un commentaire

*