[Questions d’internautes] Quels conseils à suivre quand on a un plâtre?

[Questions d’internautes] Quels conseils à suivre quand on a un plâtre?

Quels conseils sont à suivre lorsqu’on se retrouve avec un bras ou une jambe dans le plâtre ? A quoi peut bien servir un plâtre à part nous compliquer la vie ? C’est à toutes ces questions que vous nous posez fréquemment dans vos mails, que nous avons choisi de répondre.

Alexia : A quoi sert un plâtre ? Comment le réalise-t-on ?

Le but de poser un plâtre sur un bras ou une jambe, est tout simplement d’immobiliser le membre qui a subi le traumatisme, afin d’accélérer sa cicatrisation. Le plâtre est ensuite retiré une fois que toutes les lésions sont guéries.

Pour éviter les risques de brulures, on ne pose jamais un plâtre à même la peau directement. On le pose plutôt sur une couche d’élément cotonneux, puis sur un jersey, qui serviront de support et rendront le plâtre au bras ou bien à la jambe, aussi confortable que possible. Le plâtre est ensuite moulé sur mesure, directement sur le membre à soigner.

Dans le cas d’œdème sur la zone traumatique, le médecin ne pose généralement pas de plâtre complètement fermé, afin d’éviter un syndrome de Wolkmann, c’est-à-dire une trop grande compression du membre qui risquerait d’aggraver l’œdème. Dans ces cas particuliers, une attelle plâtrée ouverte ou bien un plâtre avec une large ouverture au niveau de l’œdème (ce qui permettra une meilleure surveillance), pourront être la solution pour soigner le membre blessé.

Greg : Avez-vous des conseils pratiques à donner quand on a le bras dans le plâtre ?

Que ce soit pour le bras ou la jambe, voici nos conseils à suivre :
– la première chose à faire dès que vous vous faites mal, avant même la pose d’un plâtre, c’est d’enlever tous les bijoux situés sur la zone traumatique.  Bagues et bracelets peuvent être dangereux en comprimant trop fortement la zone.
– Une large écharpe nouée derrière le cou, dans laquelle vous pourrez glisser votre plâtre au bras, permettra d’améliorer votre circulation du sang. Un bras légèrement surélevé assure un bien meilleur retour veineux, ce qui diminue fortement le risque d’œdème.
– Soyez également attentifs aux allergies que vous pouvez déclarer face à l’utilisation de certains produits, que ce soit pour la désinfection des plaies, ou bien face aux matières utilisées pour le recouvrement du plâtre.
– Et dernier conseil pour que prendre une douche avec un plâtre bras ou jambe, ne vire pas à la catastrophe, c’est de protéger le plâtre de l’eau au maximum. Pour cela d’autres solutions plus pratiques, plus étanches et plus simples d’utilisation existent, plutôt que de se soumettre à l’exercice du sac poubelle autour du plâtre. Nous vous conseillons notamment l’utilisation d’un protège plâtre bras ou jambe, 100% étanche.

Assia : Comment surveiller son plâtre ?

Après la pose d’un plâtre il est conseillé de se rendre 24h après chez son médecin, pour qu’il constate que tout va bien. Soyez vigilant si :
– une nouvelle douleur est apparue suite à la pose
– vous voyez un œdème apparaitre sur vos doigts ou bien vos orteils
– vous constatez que vos extrémités se décolorent ou au contraire deviennent cyanosées.
Au moindre doute, prenez contact en urgence avec votre médecin.

Laisser un commentaire

*