Kinésithérapie : qu’est ce que la méthode Mézières ?

Kinésithérapie : qu’est ce que la méthode Mézières ?

La méthode Mézières utilise la rééducation posturale pour aider les muscles des malades à se relâcher et ainsi soulager leurs douleurs. Elle porte le nom de sa fondatrice, la kinésithérapeute Françoise Mézières. Découvrez dans cet article la méthode Mézières et ses origines, les lois fondamentales qui la régissent, dans quels cas elle est utilisée, et dans quels cas cette méthode est contre-indiquée.

Méthode Mézières : définition

Les origines de la méthode Mézières

La méthode Mézières connaît ses balbutiements en 1945, alors que la poliomyélite sévit aux quatre coins du globe. A l’apogée de l’épidémie, la France dénombre en effet plus de 4 000 nouveaux cas par an. Dès 1958, ce chiffre va diminuer progressivement, grâce à la vaccination de masse, et le dernier cas de poliomyélite sera déclaré en 1992. Au lendemain de la seconde guerre mondiale, la rééducation par la kinésithérapie concerne également les grands blessés et les paralysés, et s’attelle principalement à les aider à retrouver une certaine force musculaire.

Les fondements de la méthode Mézières

Pour Françoise Mézières, les muscles sont liés les uns aux autres et chaque muscle est le maillon d’une chaîne musculaire. Dans sa conception de la kinésithérapie, le corps et l’esprit sont interdépendants. Sa méthode s’appuie donc sur une démarche holistique et considère le patient dans sa globalité, où les aspects physiques et psychologiques sont indissociables. Françoise Mézières part du principe qu’un traumatisme, qu’il soit physique, émotionnel ou psychique, peut occasionner des contractures musculaires, qui provoquent à leur tour des douleurs de compensation, entraînant des lésions plus profondes telles que des scolioses, lordoses et autres déformations de la colonne vertébrale. La praticienne poursuit ce raisonnement et en conclut qu’au cours de son existence, un individu accumule les tensions. La méthode Mézières agit ainsi sur 3 leviers pour soulager le patient :

  • La prise de conscience de son corps ;
  • L’harmonisation des chaînes musculaires ;
  • L’utilisation de la respiration pour corriger les postures par la mobilisation de la cage thoracique et de la colonne vertébrale.

Les lois fondamentales qui régissent l’application de la méthode Mézières

On ne peut donc, en toute logique, soigner une partie du corps sans le prendre en considération de façon globale. Six lois fondamentales régissent le principe de la méthode Mézières :

  • Loi n°1 : Les muscles postérieurs se comportent comme un seul et même muscle. Françoise Mézières associe le corps humain à un pantin, dont les membres et le tronc sont reliés entre eux par des ficelles ;
  • Loi n°2 : Schématiquement, si la ficelle du pantin est trop courte, actionner un muscle entraîne obligatoirement une mobilisation de toute la chaîne musculaire ;
  • Loi n°3 : Dans cette notion d’intégralité du corps, le fait d’agir localement provoque instantanément le raccourcissement de l’ensemble de la structure corporelle ;
  • Loi n°4 : Une opposition à ce raccourcissement entraîne rotations et flexions latérales du rachis et des membres, à l’origine des déformations de la colonne, telle que la scoliose idiopathique ;
  • Loi n°5 : La rotation des membres due à l’hypertonie des chaînes musculaires participe à la déformation du squelette ;
  • Loi n°6 : Tout effort, élongation ou torsion musculaire provoque instantanément un blocage respiratoire en inspiration, d’où l’importance pour la progression du traitement de travailler également sur la respiration.

Méthode Mézières : des utilisations multiples

La méthode Mézières peut être mise en pratique dans toutes les situations où intervient la kinésithérapie, avec pour objectif de rétablir l’harmonie des chaînes musculaires. Traité de façon holistique, le corps retrouve alors son équilibre initial et un fonctionnement optimal, sur son intégralité. La méthode Mézières soigne donc les muscles mais traite aussi les autres dysfonctionnements de l’organisme. En effet, dans cette approche, le kinésithérapeute s’intéresse également au squelette du patient, à sa structure osseuse et à ses articulations.

La méthode Mézières : des prises en charges diverses

La méthode Mézières est donc utilisée en kinésithérapie, mais également dans la prise en charge :

  • Des problèmes orthopédiques ;
  • Des troubles neurologiques et névralgiques ;
  • Des troubles circulatoires ;
  • Des problèmes gynécologiques ;
  • Des désordres digestifs ;
  • Des problèmes cardiaques.

Le traitement par la méthode Mézières

La méthode Mézières se pratique en séances individuelles. Le patient est suivi à raison d’une séance hebdomadaire, de 60 minutes environ, pendant lesquelles aucun appareillage n’est utilisé. La séance est donc uniquement manuelle et doit être menée par un praticien expérimenté. Dès techniques de massage peuvent être pratiquées durant les séances, en complément des techniques posturales d’étirements.

La méthode Mézières répond à de nombreuses indications et permet de traiter de nombreuses pathologies. Elle a prouvé son efficacité pour soulager les contractures musculaires, assouplir les articulations et libérer la respiration. Cependant, elle est proscrite en cas de troubles psychiatriques ou d’infections inflammatoires aiguës. De la même façon, la méthode Mézières ne se pratique pas sur les enfants de moins de 7 ans ainsi qu’au cours des premiers mois de grossesse.

A lire : Qu’est-ce que l’arthralgie ?

You may also like

Troubles de l’audition : que faire ?

Troubles de l’audition : que faire ?

Surdité sévère dès la naissance ou baisse de l’audition avec l’âge, les troubles de l’audition prennent des visages différents. Mais...

Café et hypertension : est-ce que le café fait monter la tension ?

Café et hypertension : est-ce que le café fait monter la tension ?

Il a été découvert récemment que la consommation modérée du café apporte un effet bénéfique ou neutre chez les personnes...

Est-il dangereux d’arracher une verrue ?

Est-il dangereux d’arracher une verrue ?

Quand on a une verrue, qu’elle soit dite vulgaire ou plantaire, on aimerait parfois l’arracher ou la gratter. Pourtant, le...

Exercices orthophonie : comment faire de l’orthophonie à la maison ?

Exercices orthophonie : comment faire de l’orthophonie à la maison ?

Dans le secteur de la santé, il existe plusieurs branches de soin, notamment l’orthophonie. C’est un traitement destiné à toutes...

Back to Top